Aujourd’hui, on joue la carte de la transparence et on dit tout. Nous avons réfléchi à quelques souvenirs marquants de certains événements. Un genre de bêtisier d’imprévus qui, sur le coup, ne nous ont pas fait rire mais qui après coup, on rejoint le cercle des anecdotes qui font partie de notre métier. Un top tout en légèreté qui nous fait faire un bond dans le passé.

HACKATHON À NYC : avec ou sans papier ?

La première vraie expérience d’organisation de Hackathon de François avec WHAT THE HACK a eu lieu à New-York. François accompagne une learning expédition organisée par LexHub qui emmène une 20aine de dirigeant du CJD à NYC. Il est alors en charge d’animer un hackathon en fil rouge et les moments de debrief de fin de journée. Ce sera son 4ème voyage aux États-Unis et sa 2ème learning à NYC. C’est donc en habitué de l’ESTA (le visa américain en ligne) qu’il fait sa demande quelques jours avant le départ. Mais surprise, celle-ci est refusée. C’est très rare et la raison invoquée est celle d’un voyage en Iran. Le pays fait en effet partie de la dizaine de nations sur la blacklist américaine. C’est la panique ! Il faut que François se rende en personne au consulat américain à Paris pour demander un Visa spécifique. Le temps presse car son vol approche et s’il n’est pas dedans, c’est tout le rythme de la learning qu’il faut revoir. Mais heureusement, les américains ont le mode “express” pour XX,XX$ de plus 😉 François se rend à l’ambassade, reste sur Paris et reçoit son passeport avec le visa le jour du départ.

* Le petit bonus

 Il a été interrogé deux fois dès son arrivée à l’aéroport de NYC par les douanes sur ses motifs de voyage en Iran. Attention à la prononciation quand vous dîtes “Tourism” pour donner la raison de votre voyage…

hackathon CNP : RIP l’Opel de Charlène

Le premier hackathon français était celui de CNP Assurances à Angers. Un gros événement avec beaucoup de préparations. À ce moment Charlène était en alternance, 2 jours à l’école, 3 en entreprise. Gentiment, elle a donc accepté de prêter sa voiture à François. Il n’a pas de voiture car il préfère le bus et le vélo. François a donc utilisé la voiture pour acheminer du matériel nécessaire à l’événement. Le premier soir, le Hackathon est parfaitement lancé et c’est le moment de rentrer se reposer à la maison. François ramène Aurélien, l’un des mentors de l’événement, en voiture. Mais la voiture de Charlène ne se rallume pas… Il tente en vain, plusieurs fois. Le lendemain, on récupère des pinces, la voiture se rallume, elle sort du parking. Mais depuis ce jour-ci l’Opel Vectra a décidé de ne plus s’allumer, les problèmes de batterie de pis en pis ont eu raison d’elle qui s’est retrouvée quelques mois plus tard à la casse. Triste histoire pour la première voiture de Charlène ! La légende dit que François n’a jamais avoué avoir cassé la voiture…

* Le petit bonus

Nous avons également eu lors ce hackathon 2 séjours à l’infirmerie. Un hackathon est toujours la source de grandes émotions…

CINÉMA SPRINT : panique À BORD

Nous avons lancé le CINÉMA SPRINT en 2020. L’objectif est de regrouper le temps d’un weekend des professionnels et amateurs du cinéma pour créer des films courts et les projets cinématographiques autour de ces films. Une première édition apporte forcément beaucoup de stress et de pression. Et pour le coup la pression il y en a eu… Deux semaines avant l’événement, c’est-à-dire début janvier 2020, il n’y avait presque aucun inscrit. Panique ! Quentin et François (les organisateurs) ont donc redoublé d’efforts, de communication et l’événement, une première du genre, a finalement réussi à séduire 45 participants. Finalement, 8 projets ont vu le jour et 220 personnes, dans une magnifique salle du Centre des Congrès pleine à craquer, ont pu assister à la clôture. Après le succès de cette première, la deuxième édition est en route pour les 28, 29 et 29 mai 2021 !

* Le petit bonus

Nous avons eu la chance d’ organiser cet événement de nous entourer de bénévoles hors du commun. Big Up à Maïté, notre mamie bénévole qui, avec sa pêche d’enfer, a donné le sourire à tout le monde et a apporté de la joie et de la bonne humeur à cet événement. 

design sprint Wilo France : la SNCF est toujours en retard, François aussi

En septembre 2020, à la rentrée des classes, WHAT THE HACK animait un Design Sprint Stratégique pour Wilo France à Laval. François part la veille du séminaire pour préparer la salle mais rate son train qui ferme ses portes devant lui. Pas de train avant 2H30 et pas de covoiturage non plus. Il tente l’autostop pour arriver à l’heure mais c’est sans succès. Ça marchait mieux quand il voyageait de hackahton en hackathon en tour du monde.. Au final, retour à la gare où il réserve donc le train en question, qui arrive en retard.. Mais Wilo fût un super client qui a su s’adapter et c’est avec 1H30 de retard que la salle a pu être préparée. Le séminaire fût un succès :).

Hackathon NOZ : un temps de délibération long qui a permis de faire le show

En mars 2021, nous avons réalisé un Hackathon à NOZ, au siège de Saint Berthevin en Mayenne. Ce Hackathon s’est fait sous un format hybride, dû à la crise sanitaire. C’est ainsi que 45 participants, répartis en équipe dans des salles de travail, ont travaillé sur 8 projets en lien avec la thématique “Cap sur les futurs du déstockage”. Les 3 jours se sont très bien passés sans aucun retard ni accros jusqu’au moment de la délibération… Car au lieu de durer 30 minutes comme prévue, elle a duré 1H ! Aïe, difficile de contenir des participants qui ont tout donné et qui n’ont qu’une hâte : avoir les résultats. Difficile également d’aller plus vite dans la délibération, les projets étant tellement intéressants. C’est ainsi qu’Erwan, l’un des participants, a pu faire le show en chantant et en animant les 30 minutes restantes qui ont permis aux participants de se détendre et de passer un bon moment tout en attendant les résultats finaux. L’impro a souvent du bon et Erwan a vraiment enflammé la salle !

* Le petit bonus

C’était notre première fois en hybride, et comme toutes les premières fois, on ne sait jamais à quoi s’attendre… Il y a eu beaucoup de stress mais on est super content du résultat et on a hâte du prochain événement hybride !